Chers amis,

depuis des années maintenant, l’Eglise catholique de Montrouge est organisée comme une seule paroisse : les grands services (comme la catéchèse ou la préparation aux sacrements), les conseils organisant la pastorale et la vie pratique (comme l’Equipe d’animation pastorale ou le Conseil économique), de grandes célébrations liturgiques (comme celles de la Semaine Sainte), et d’autres activités encore sont communs à l’ensemble pastoral, qui depuis longtemps aussi n’a plus – « au mieux » – qu’un curé.

Et, disons-le avec le sourire, bon an mal an (ou bon gré mal gré, ou pour les latinistes volens nolens), nous nous y sommes faits…

Fort heureusement, ce rapprochement et cette mise en commun n’ont pas privé nos lieux d’Eglise de leur vie propre, et chacun de nous, content sans doute d’être paroissien de Montrouge, continue légitimement à se sentir d’abord de Saint-Jacques, de Saint-Joseph, de Saint-Luc, ou encore de l’aumônerie !

Cette réalité de la paroisse unifiée de Montrouge, dans le respect des diversités locales, il restait à l’inscrire dans le droit de l’Eglise. Ce qui veut dire créer officiellement une unique paroisse canonique.

Pour ce faire, quoi de mieux que de la mettre sous le patronage d’un saint ou d’une sainte, selon la vénérable tradition de l’Eglise.

C’est pourquoi aujourd’hui nous lançons une consultation pour choisir le nom de notre nouvelle paroisse. Il va de soi qu’il n’est pas question de choisir entre les noms des églises existantes, qui conserveront toutes (et fièrement !) leurs saints patrons.

Une première enquête auprès de l’équipe pastorale et des équipes locales, a fait émerger trois noms, que nous soumettons à votre avis : Sainte Anne, Sainte Elisabeth de la Trinité, Sainte Joséphine Bakhita.

Cette consultation s’effectuera ici même sur le site Internet de la paroisse. Vous trouverez ci-dessous une brève présentation de chacune des « candidates » ainsi qu’un lien pour accéder au formulaire.

Néanmoins, quelques personnes de vos groupes ou de vos connaissances n’ont peut-être pas accès à internet. Nous comptons sur vous pour recueillir leur suffrage et voter en leur nom sur le site.

Date limite de vote : lundi 15 juin.

Bien fraternellement,

L’équipe d’animation pastorale

Sainte Anne

Mère de la sainte Vierge Marie,
grand-mère de Jésus.

Anne et Joachim sont un couple âgé de Jérusalem, dont le malheur est de ne pas avoir d’enfant. Joachim se retire au désert pendant quarante jours pour jeûner et prier. Anne ne le voyant pas revenir le croit mort. Un jour qu’elle se lamente sur son sort, un ange lui annonce qu’elle enfantera bientôt. Aussitôt après, elle apprend que Joachim est vivant, qu’il a, lui aussi, reçu la visite d’un ange. Les deux époux se retrouvent et quelques mois plus tard nait Marie.

(d’après un texte du 2ème siècle attribué à l’apôtre Jacques le mineur)

Sainte Elisabeth de la Trinité

Pendant sa courte vie de religieuse carmélite, Sainte Elisabeth, morte à 26 ans en 1906, développe une très belle et profonde spiritualité d’intime communion avec la Sainte Trinité.

Canonisée en 2016 par le pape François, Jean-Paul II disait d’elle : « Elle est un témoin éclatant de la joie d’être enraciné et fondé dans l’amour. »

Sainte Joséphine Bakhita

Née au Soudan dans la région du Darfour, Giuseppina Bakhita fut enlevée toute jeune, vendue plusieurs fois à des marchands d’esclaves africains et subit une servitude cruelle. Enfin libérée, elle devint chrétienne puis religieuse à Venise chez les Filles de la Charité. Elle passa le reste de sa vie à Schio, au pays de Vicence, en subvenant aux besoins de tous, et mourut en 1947. Elle fut canonisée en 2000 par le pape Jean-Paul II.

Comment donner votre avis ?

Nous invitons tous les paroissiens de Montrouge à donner leur avis en ligne pour le choix de ce nouveau nom avant le 15 juin 2020.
Pour cela, il vous suffit de remplir le questionnaire. Une seule participation par personne sera prise en compte.