Prière du jour – samedi 14 novembre 2020

Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 18, 1-8)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager :
« Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes.
Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander :
“Rends-moi justice contre mon adversaire.”
Longtemps il refusa ; puis il se dit :
“Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »

Le Seigneur ajouta :
« Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !
Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ?
Les fait-il attendre ?
Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice.
Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

« Combien plus » : cette expression très prisée de Saint-Paul pourrait être employée par Luc dans ce passage, puisque nous sommes ici devant ce qu’on appelle un raisonnement a fortiori : si un juge inique finit par rendre justice, combien plus, ou à plus forte raison, Dieu, qui est toute justice, le fera-t-il ! Et « bien vite » dit Jésus (avec un brin d’humour on se permettrait de traduire : sans se faire prier!). Aussi faut-il garder courage, et continuer toujours à prier dans la confiance.

Un peu en décalage avec ce qui précède immédiatement, mais bien dans la suite des évangiles de ces derniers jours évoquant la fin des temps, la dernière phrase de ce passage est presque bouleversante : « Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

A ce moment de l’Évangile, alors que Jésus bientôt va monter à Jérusalem et annonce régulièrement à ses apôtres l’approche de sa Passion, cette interrogation porte tout le poids d’inquiétude et de désolation du messager de Dieu qui n’est pas entendu.

Cette question évidemment, comme les autres de l’Evangile, plus que d’autres peut-être, est tellement actuelle : S’il venait aujourd’hui, le Fils de l’homme, trouverait-il la foi sur la terre, trouverait-il la foi en moi ?

Prions

(oraison de la messe de ce jour)

Sois favorable à tes fidèles, Seigneur, et multiplie les dons de ta grâce :
entretiens en eux la foi, l’espérance et la charité,
pour qu’ils soient attentifs à garder tes commandements.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *