Prière du jour – lundi 23 novembre

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (21, 1-4)

En ce temps-là, comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. »

« Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu ? » C’est la question posée par les uns et les autres dans l’Évangile d’hier, en la solennité du Christ Roi de l’univers. La réponse était précise : voir Jésus dans les plus pauvres qui peuvent croiser notre route, et que nous risquons de ne pas voir.

Aujourd’hui, Jésus voit l’offrande de la veuve, il la révèle. Ce geste était sans doute passé inaperçue. Ces deux pièces, en tombant dans le trou, avaient certainement fait beaucoup moins de bruit que ces lourdes sommes d’argent que les riches avaient déposées. Son geste dit ce que la veuve est : pauvre mais reconnaissante pour la vie reçue. De ceux qui donnent tout ce qu’ils ont pour vivre, nous en rencontrons plus souvent qu’on ne le croit. Ceux qui donnent tout ce qu’ils ont pour vivre, ne font pas de bruit en donnant, en vivant.

Pour louer Dieu devant leur geste, à la manière du Christ, nous avons peut-être besoin d’éveiller, d’exercer notre regard pour découvrir cette foule autour de nous qui nous enseigne et nous entraîne. Peut-être avons-nous à demander au Seigneur un regard neuf pour savoir voir ces pauvres qui nous entourent.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *