Prière du jour – lundi 16 novembre 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 18, 35-43)

Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route. Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait. On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait. Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! » Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! » Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. » Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. » À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu.

Ceux qui marchaient en tête du cortège ont essayé d’empêcher le mendiant aveugle d’ennuyer le Christ, de l’apostropher d’une façon si directe. Il a persisté et il a eu raison de le faire. Il n’a pas regretté d’en avoir appelé à la pitié du Christ, sans se décourager, sans se laisser intimider. Loin d’être choqué par un comportement aussi franc, Jésus s’approche de lui et lui demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? ». Il exauce sa demande, lui rend la vue et en attribue le mérite à sa foi : « Retrouve ta vue. Ta foi t’a sauvé ». L’audace de l’aveugle de Jéricho lui a valu le salut. 

Dans les rapports avec le Seigneur Jésus, l’aplomb est salutaire, la confiance est vertu et la foi est d’une force extraordinaire. Pourquoi aurions-nous peur d’en appeler à la miséricorde de Celui qui est notre Créateur ? Pourquoi hésiter à recourir au pardon de Celui qui est notre Sauveur ? Y a-t-il plus grande confiance que celle qui unit Dieu à l’homme, son image ? 

S’adresse à lui en toute simplicité, avec confiance, ce dont nous avons besoin pour notre salut. Vivre de son pardon du Seigneur. Il nous sera donné en fonction de votre foi et de votre audace. Nous trouverons dans cette relation décontractée, intime, directe avec votre Sauveur une force qui nous permettra de rester debout dans toutes les épreuves, dans des moments les plus terribles. 

Au contraire, réjouissons- nous,  recevons-nous de son amour dans une vie dans l’humilité et dans l’action de grâce. Heureux qui écoute la Parole, Heureux ceux qui en vivent… Alors faisons toujours de notre vie une réponse à cet amour dont nous nous savons aimés. 

Prions

Notre prière monte vers toi, Seigneur, en ces moments d’urgence sanitaire internationale, donne-nous ta paix et la force de traverser cette épreuve avec confiance.

Déposez votre intention de prière en commentaire

1 Comment
  • Micaela Posted 16 novembre 2020 8 h 29 min

    Jesus passait: que je sache être attentive pour l’entendre passer à mes cotés.
    Crier vers lui c’est aussi prier.Entendre le cri des autres et ne pas vouloir les faire taire
    Qu’est ce que je répondrai si Jesus me demande :
    Que veux tu que je fasse pour toi ?….

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *