Prière du jour – lundi 4 mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 10, 11-18)

En ce temps-là, Jésus déclara :« Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger,
qui donne sa vie pour ses brebis.
Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse.
Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui.
Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.
J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise.
Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.
Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau.
Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même.
J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

Appelés à vivre du Ressuscité.

En ce temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Ses brebis le connaissent.

Ce passage d’évangile est la suite de celui du 4e dimanche de Pâques « Moi, je suis le bon pasteur , je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. »

En ce lundi, Jésus appelle à la vigilance. Il faut se méfier du « berger mercenaire ». Car dans l’épreuve, il abandonne ses brebis. Il y a donc dans notre manière de vivre notre foi quelque soit notre engagement qui doit être marqué par l’attention aux autres, aux soucis des plus faibles.

Mais dans la suite de cet Evangile, il y a une insistance missionnaire  pour ces « brebis qui ne sont pas dans cet enclos ». Entendons cette parole de Jésus comme un appel… Appel à être une communauté ecclésiale, non pas tournée sur elle-même, mais dans une attention constante de ceux que nous rencontrerons. Comment notre manière de vivre dans notre famille, notre quartier, à notre travail, sommes-nous témoins de cette bonne nouvelle : Jésus Christ est ressuscité… Il nous appelle à vivre de son amour en nous aimant les uns les autres. Et cela nous invite à vivre où que nous soyons du Ressuscité, d’être témoin de l’Amour dont nous nous savons aimé.

Prions

Regarde avec bonté, Seigneur, ceux qui se reçoivent de ton amour et qui veulent en vivre chaque jour. Que la force de ton Esprit soit leur force et leur réconfort.  A toi la gloire pour les siècles des siècles.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *