Prière du jour – jeudi 30 avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 6, 44-51)

En ce temps-là, Jésus disait aux foules :
« Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.
Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi.
Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui- là seul a vu le Père.
Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.
Moi, je suis le pain de la vie.
Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas.
Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.
Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

La parole, le pain, la chair, le corps

            Il y a Dieu qui se révèle, et il se révèle par la parole, par les prophètes, qui enseignent en son nom. Il faut donc d’abord entendre le Père, recevoir son enseignement : Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi, dit Jésus (Evangile du jour : Jn 6, 45).

            Cette parole de Dieu, qui le révèle, est vitale pour l’homme, au moins autant que le pain qui le nourrit, ainsi qu’il est rappelé lors des tentations au désert : L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Mt 4, 4)

            Pourtant Jésus dit aussi : Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. (Evangile du jour : Jn 6, 51).

            Le pain serait-il finalement suffisant pour la vie ?

            C’est que ce pain-là, cette chair dont Jésus parle, c’est précisément la parole de Dieu qui est entrée dans notre réalité, au plus intime, dans sa chair même : Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous (Jn 1, 14).

            Or cela continue à se réaliser chaque jour dans notre monde, et au plus haut point dans le sacrement par excellence : Ceci est mon corps, donné pour vous. (Lc 22, 19)

            La parole, le pain, la chair, le corps sont pour toujours une seule et même réalité en la personne du Christ mort et ressuscité, corps donné pour nous, chair donnée pour la vie du monde.

            Cette vie-là, personne ne pourra indéfiniment la confiner !

Prions

Seigneur, soutiens le courage et guide l’engagement de ceux qui exercent en notre société autorité et pouvoir, afin qu’ils n’ignorent ni ne méprisent en l’humanité ce qu’elle a reçu de plus précieux : la grâce.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *