Prière du jour – dimanche 3 mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 10, 1-10)

En ce temps-là, Jésus déclara :
« Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte, c’est le pasteur, le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix.
Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir.
Quand il a poussé dehors toutes les siennes, il marche à leur tête, et les brebis le suivent, car elles connaissent sa voix.
Jamais elles ne suivront un étranger, mais elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »
Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens, mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
C’est pourquoi Jésus reprit la parole :
« Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis.
Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
Moi, je suis la porte.
Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr.
Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

Le pasteur ou la porte ?

            Dans ce chapitre de l’Evangile de Jean, Jésus se compare d’abord au pasteur, au berger des brebis, puis il affirme qu’il est la porte des brebis, avant de revenir à sa première image, juste après le passage que nous lisons aujourd’hui : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10, 11)

            Bien sûr il y a l’explication par la composition des Evangiles : des images différentes employées par Jésus à différents moments de sa prédication ont probablement été réunies ici par les rédacteurs de l’évangile à cause de leur même thématique pastorale. Mais la petite incohérence que cela provoque n’a pu leur échapper : Jésus est-il le pasteur ou la porte ?

            Je vous propose une piste de réponse en nous rappelant une autre parole forte de Jésus dans l’Evangile de Jean : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi » (Jn 14, 6). Comment ne pas la rapprocher de « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé » entendu aujourd’hui ?

            On a beaucoup commenté « le Chemin, la Vérité et la Vie », soulignant à juste titre que les trois termes sont inséparables, qu’ils disent qu’il y a bien la vérité, mais qu’elle n’est pas déliée du cheminement qui conduit vers elle, de l’histoire du monde et de chacun, et peut-être même qu’elle ne se trouve pas en dehors de ce nécessaire cheminement, pas toujours rectiligne.

            Le pasteur, c’est celui qui guide et accompagne le chemin des brebis, sa voix les rassemble quand elles s’écartent un peu trop au risque de s’égarer, et quel que soit le chemin propre ou tortueux de chacune (dût-il aller en chercher une très loin comme dans la parabole de la brebis perdue), il saura les réunir pour les ramener toutes à la bergerie, passant par la même porte qui conduit au lieu du repos, et permet aussi d’en sortir, cette Vérité stable où pourtant l’on ne s’arrête pas, mais où toujours l’on passe.

            Le Christ est donc à la fois le pasteur, guide sur le Chemin, et la porte, passage de la Vérité. Rappelons, après les évangiles de la semaine, qu’il est aussi, pour nous nourrir, le pain de la Vie, cette vie dont il ajoute aujourd’hui qu’il est venu pour nous la donner « en abondance ».

Prions

Prière d’ouverture : Dieu éternel et tout-puissant, guide-nous jusqu’au bonheur du ciel ; que le troupeau parvienne, malgré sa faiblesse, là où son Pasteur est entré victorieux.

Prière sur les offrandes : Donne-nous, Seigneur, de te rendre grâce toujours par ces mystères de Pâques ; qu’ils continuent en nous ton œuvre de rédemption, qu’ils nous soient une source intarissable de joie.

Prière après la communion : Père tout-puissant et Pasteur plein de bonté, veille sur tes enfants avec tendresse ; tu nous as sauvés par le sang de ton Fils : ouvre-nous une demeure dans le royaume des Cieux.

Prière universelle proposée par la communauté de Montrouge

  1. Seigneur, en ce jour de prière pour toutes les vocations, envoie ton Esprit pour que nous sachions, au fond de notre silence, de notre retraite, te trouver, écouter ton appel et discerner notre vocation, celle qui nous donnera le bonheur que tu promets à chacun d’entre nous. Permets que ta Parole descende dans nos cœurs pour y porter des fruits.
  2. Nous te confions plus spécialement ceux qui ont entendu un appel à te consacrer entièrement leur vie, et notamment les prêtres et les religieuses de Montrouge. Qu’ils retrouvent bientôt une communauté heureuse de se rencontrer et d’inventer de nouveaux chemins pour porter avec joie et fidélité le témoignage de ton Amour pour ce monde, et l’espérance de vie éternelle promise par Ton Fils, mort et ressuscité.
  3. Seigneur, nous te prions pour les croyants : qu’ils saisissent l’opportunité de découvrir autrement la fraternité et la vie d’Église, pour un après à construire plus conforme à l’Évangile.
  4. Nous te demandons Seigneur, que l’Esprit Saint suscite chez les jeunes le désir de te suivre dans la vie consacrée. Nous te prions pour les religieux et religieuses, que leur vie à ta suite soit un témoignage pour notre monde aujourd’hui.

Chantons avec la chorale Alleluia

Déposez votre intention de prière en commentaire

2 Comment(s)
  • Marc Vacher Posted 3 mai 2020 10 h 12 min

    Ce matin, au milieu des lectures de la messe dominicale – et par l’intermédiaire du site paroissial – le psaume a été chanté par la chorale paroissiale.
    Nul doute que le Seigneur s’est réjoui de vous entendre, et nous de chanter avec vous !
    Soyez-en tous remerciés !
    Et que le Seigneur bénisse les chanteurs, tous ceux qui chanteront aujourd’hui avec eux,, tous les chrétiens priant en ce dimanche des vocations, et toute l’humanité qui partage la même vocation et reçoit la même invitation à la sainteté.
    Bon dimanche à tous.
    Marc

  • Françoise C Posted 3 mai 2020 10 h 17 min

    Permets, Seigneur, que nous entendions ton appel à te suivre sur le chemin de la Vérité.
    Permets que nous soyons des signes dans ce monde, signes d’amour et de partage.
    En cette journée de prière pour toutes les vocations, nous te confions plus spécialement les jeunes, et tous ceux qui cherchent un sens à leur vie.
    Nous te confions également les prêtres, les communautés religieuses de notre paroisse qui ont entendu un appel à consacrer entièrement leur vie pour Te servir à travers les hommes de ce temps.
    Que ton Esprit les soutienne et les guide.

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *