Prière du jour – lundi 23 mars

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 4, 43-54)

En ce temps-là,
après avoir passé deux jours chez les Samaritains,
Jésus partit de là pour la Galilée.
– Lui-même avait témoigné
qu’un prophète n’est pas considéré dans son propre pays.
Il arriva donc en Galilée ;
les Galiléens lui firent bon accueil,
car ils avaient vu tout ce qu’il avait fait
à Jérusalem pendant la fête de la Pâque,
puisqu’ils étaient allés eux aussi à cette fête.
Ainsi donc Jésus revint à Cana de Galilée,
où il avait changé l’eau en vin.
Or, il y avait un fonctionnaire royal,
dont le fils était malade à Capharnaüm.
Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée,
il alla le trouver ;
il lui demandait de descendre à Capharnaüm
pour guérir son fils qui était mourant.
Jésus lui dit :
« Si vous ne voyez pas de signes et de prodiges,
vous ne croirez donc pas ! »
Le fonctionnaire royal lui dit :
« Seigneur, descends, avant que mon enfant ne meure ! »
Jésus lui répond :
« Va, ton fils est vivant. »
L’homme crut à la parole que Jésus lui avait dite
et il partit.
Pendant qu’il descendait,
ses serviteurs arrivèrent à sa rencontre
et lui dirent que son enfant était vivant.
Il voulut savoir à quelle heure il s’était trouvé mieux.
Ils lui dirent :
« C’est hier, à la septième heure (au début de l’après- midi),
que la fièvre l’a quitté. »
Le père se rendit compte que c’était justement
l’heure où Jésus lui avait dit :
« Ton fils est vivant. »
Alors il crut, lui, ainsi que tous les gens de sa maison.

Tel fut le second signe que Jésus accomplit
lorsqu’il revint de Judée en Galilée.

Jésus, Parole de vie nouvelle…

Jésus vient de passer deux jours chez les Samaritains, il revient en Galilée. A Cana, où il avait changé l’eau en vin. Là, il est sollicité par un fonctionnaire royal qui lui demande de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils mourant. Voici un homme habitué à être respecter voire  craint, qui se fait demandeur. Il sollicite une intervention de Jésus pour que son fils soit guéri.

Et Jésus se contente de répondre « va ton fils est vivant ».

Jésus, une Parole de vie nouvelle qui nous rejoint, au cœur de notre quotidien, de ce qui fait l’ordinaire de nos jours, pour nous inscrire dans une relation intime avec lui. En Jésus, nous nous reconnaissons fils et filles bien-aimés du Père. En cela, vivre de notre foi inscrit chaque moment de notre existence comme une réponse à l’amour dont nous nous savons aimés en Jésus Christ.

Notre vie doit donc être une réponse à l’amour de Dieu. Aimer son prochain est une manière simple de vivre notre foi chaque jour. Puisse la force de l’Esprit, nous aider à nous recevoir de l’amour dont nous nous savons aimer et à en vivre en des chemins de fraternité.

Prions

Nous te le demandons, Père, fait de chaque instant de nos vies une réponse à l’amour dont nous nous savons aimés. Nous te le demandons dans la force de l’Esprit, en Jésus , ton Fils bien-aimé.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *