Prière du jour – vendredi 22 mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 16, 20-23a)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie.
La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée.
Mais, quand l’enfant est né, elle ne se souvient plus de sa souffrance, tout heureuse qu’un être humain soit venu au monde.
Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera.
En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. »

Témoins des temps nouveaux

Aujourd’hui, Jésus nous parle de la douleur de la séparation et de la joie des retrouvailles. Ce sont là des notions que nous pouvons trouver dans notre propre expérience humaine. Comme en ces jours d’épidémie, il se peut que nous vivions en ce moment la douleur d’une séparation avec un être cher, soit à cause d’un décès ou d’autres circonstances. Nous entendons Jésus nous dire que cette séparation n’est pas éternelle : la joie reviendra lorsque nous serons auprès de lui et de ceux que nous avons aimés. Alors, notre joie sera complète et permanente. 

Accueillons ces paroles consolantes de Jésus, recevons les comme un baume. Toute femme qui a donné naissance à un enfant peut témoigner de la véracité de ce que Jésus dit ici – qu’une fois l’enfant né, la douleur et la détresse vécues par la mère se transforment en joie. Toute la douleur de l’accouchement est relativement oubliée, si grande est la joie de mettre un enfant au monde. Et pourtant, cette joie pâlit en comparaison avec la joie de l’amour éternel de Dieu, une joie profonde que rien ne peut nous enlever. C’est une certitude que Dieu est tout près et qu’il ne nous abandonne pas. L’Évangile de Jean a beaucoup à dire à propos de l’amour de Dieu pour nous. Aimer, c’est se donner, être avec et en faveur de la personne que l’on aime. Puissions-nous en vivre. 

Prions

O Père, nous te prions pour que tu nous donnes de reconnaître l’amour que tu as pour nous. Donne-nous d’en vivre avec ceux que nous rencontrerons. Par Jésus, notre Seigneur qui vit et règne avec toi et l’Esprit Saint.

Déposez votre intention de prière en commentaire

1 Comment
  • Jacqueline PSA Posted 22 mai 2020 11 h 49 min

    En ces jours qui nous préparent à la Pentecôte,ma prière voudrait rejoindre chaque paroissien-ne-: que ce temps de dé-confinement nous rende plus proches les uns des autres ,dans la différence

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *