Prière du jour – jeudi 21 mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 28, 16-20)

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles :
« Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé.
Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père

            L’Ascension, « Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous », nous rapporte le livre des Actes. Tous les chrétiens je pense feraient cette réponse si on leur demandait le sens de la fête de l’Ascension : Jésus ressuscité quitte cette terre, monte au ciel, retourne vers son Père. Bien sûr, sans abandonner ses disciples : il leur a maintes fois promis qu’il leur enverrait son Esprit, et aussi, comme dans l’Evangile de ce jour, qu’il est avec eux tous les jours.

            Cependant, il y a un autre aspect important de la fête de l’Ascension que nous évoquons peut-être moins aujourd’hui, mais que le Credo comme les textes de ce jour soulignent avec insistance : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » dit Jésus dans l’Evangile, et surtout Paul, pour les Ephésiens comme dans d’autres lettres, développe sa foi au Christ que Dieu « a fait asseoir à sa droite dans les cieux », et auquel il a tout soumis, « le plaçant plus haut que tout ».

            C’est le Christ revêtu de la gloire et de la toute-puissance du Père, « comblé totalement de sa plénitude », que l’Ascension nous invite à fêter. Mais comprenons bien que dans cette apothéose, si l’on peut dire, le Christ ne cesse pas d’être l’homme Jésus. Ce n’est pas après avoir été homme, ou bien qu’ayant été homme que Jésus entre dans cette « gloire sans prix », mais avec notre humanité qu’il entraîne avec lui, avec laquelle il ne cesse de faire corps. Et ce corps, dit Paul avec déjà cet optimisme ou cette espérance à toute épreuve que nous sommes invités à partager, c’est l’Eglise !

Prions

Donne à ton Eglise, Seigneur, et à tous ses membres, de surmonter leurs failles et leurs faiblesses pour être toujours plus, ensemble et déjà visiblement, « l’accomplissement total du Christ ».

Chantons avec la chorale Alleluia, les chantres et les musiciens

Prière universelle proposée par des paroissiens

  1. Seigneur Jésus ressuscité, tes envoyés nous invitent à ne pas garder les yeux fixés vers le ciel où tu as rejoint ton Père. Aide ton Église à te reconnaître toujours présent par ton Esprit en ce monde et à y témoigner de ton amour pour tous les hommes, spécialement pour ceux qui demeurent à la périphérie de nos sociétés.
  2. « Les familles sont le trésor de l’humanité », nous rappelle le pape François.
    Seigneur, nous te prions pour toutes les familles de la terre : pour celles qui ont la joie de vivre en harmonie ; pour celles qui sont brisées ou désunies, et en cette période particulière de pandémie, pour celles qui vivent le deuil. Puissent-elles toutes trouver en toi un appui et une force. Seigneur, bénis et sanctifie nos familles.
  3. Seigneur, nous te prions pour notre communauté.
    Comme tu l’as fait pour tes disciples, envoie ton Esprit sur chacun d’entre nous pour que nous portions ta Bonne Nouvelle. En cette période troublée, permets que nous soyons fortifiés par Ta présence pour veiller sur nos frères plus démunis ou ceux qui ont perdu un être cher.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *