Prière du jour – lundi 20 avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 3, 1-8)

Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs.
Il vint trouver Jésus pendant la nuit.
Il lui dit :
« Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. »
Jésus lui répondit :
« Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. »
Nicodème lui répliqua :
« Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ?
Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? »
Jésus répondit :
« Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit.
Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.
Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. »

L’Évangile de ce jour nous présente la rencontre de Jésus avec un notable Juif, Nicodème. Ce dernier est tellement impressionné par la manière de vivre de Jésus, par l’unification en lui de la parole et de l’action. Nicodème y voit là un signe que Jésus est habité par Dieu, que sa vie transfigure Dieu.

Jésus lui répond : il faut naître d’en haut pour voir le Royaume de Dieu. Mais comment ? Ce « comment » de Nicodème est sans doute aussi le nôtre, nous qui sommes habités par une autre manière de vivre, marqués par une culture dont les maîtres-mots sont : conquêtes, réussites, efficacité, désir de domination, de puissance ; nous qui générons des spirales de haine, de violence, de mépris du pauvre.

La réponse de Jésus aujourd’hui nous invite à vivre des grâces de notre baptême. Nous qui avons revêtu le Christ, nous devons vivre en enfants de lumière. Pâques n’est-elle pas une invitation à retrouver cette capacité d’émerveillement et d’admiration devant une manière de vivre et d’agir qui fait de nous des ressuscités. C’est cette manière de vivre dont parlent les Actes des Apôtres : vivre entre nous d’un seul cœur et d’une seule âme. C’est répandre la miséricorde de Dieu dans le monde, et comme le dit Saint Augustin, être des « amants de la Beauté répandant par notre comportement la bonne odeur du Christ » (St Augustin, dans la conclusion de sa règle sur la vie communautaire, chapitre 4, VIII, 1).

Prions

Dieu éternel et tout-puissant, que la résurrection de ton Fils, Jésus-Christ, notre Seigneur, répande ses fruits dans le monde et renouvelle nos façons de vivre ensemble.

Déposez votre intention de prière en commentaire

1 Comment
  • Françoise C Posted 20 avril 2020 9 h 52 min

    Vivre en ressuscité, répandre la bonne odeur du Christ, quel beau programme pour les baptisés. Nous l’oublions parfois. Seigneur, envoie ton Esprit pour que notre vie soit un témoignage joyeux pour notre famille, nos voisins, ce monde.
    je te confie toutes les familles dont les enfants auraient dû recevoir le baptême en ce temps de confinement, les adultes et les jeunes qui voient mûrir ce désir d’être baptisé dans l’eau et dans l’Esprit. Que ton Esprit leur donne force et persévérance dans cette attente.

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *