Prière du jour – vendredi 1er mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 6, 52-59)

En ce temps-là, les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors :
« Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé.
Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »

Voilà ce que Jésus a dit alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm.

Jésus, ouvre nos cœurs à ta présence.

En cette troisième semaine du temps pascal, le 1 er mai occupe une place particulière. C’est un jour de congé pour la France et pour plein d’autres pays, c’est la fête du travail qui fait mémoire des combats menés par les ouvriers pour obtenir des droits. Et, c’est pour cette raison que dans notre pays les syndicats manifestent en ce jour.

Nous inscrire dans cette dimension, c’est prendre en compte l’importance du travail, dans notre vie. Nous nous en rendons compte en ce temps curieux que nous vivons avec cette épidémie qui, depuis quelques semaines, bouleverse notre manière de vivre. Et, c’est pour cela que l’Eglise a fait de cette journée la fête de saint Joseph, travailleur. Une manière pour chacun d’entre-nous d’inscrire tout ce qui fait notre vie dans une communion, car tout ce que nous entreprenons participe à la vie de notre monde.

Le passage des Actes des Apôtres de ce jour nous met en présence d’un bouleversement : cette rencontre entre le Ressuscité et Saul dont on nous dit qu’il était animé d’une rage meurtrière contre les disciples de Jésus… C’est pour cette énergie, que le Seigneur demande à Ananie d’aller à la rencontre de Saul pour lui expliquer ce qui lui est arrivé. Dans la force de l’Esprit Saint, il retrouve la vue, et est baptisé… Et ses forces retrouvées, il part pour proclamer Jésus affirmant que Jésus est le Fils de Dieu…

Prions

En ce jour de fête, donne nous d’être témoin de ta présence en ce temps. Que nous soyons par notre manière de vivre signe d’une humanité qui se reçoit de ton Amour.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *