Prière du jour – samedi 18 avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 16, 9-15)

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit :
« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Dieu patient et persévérant

            D’abord, il y avait eu la visite des femmes, dont Marie-Madeleine, au tombeau. C’est juste avant le texte que nous lisons aujourd’hui. Le tombeau est vide ! Un jeune homme vêtu de blanc leur dit que Jésus est ressuscité et il leur demande d’aller l’annoncer aux disciples. Mais elles s’enfuient, ne disent rien à personne, parce qu’elles ont peur.

            Alors, après cet échec, on efface tout et on recommence : « Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie-Madeleine » (il y a là une petite incohérence dans l’Evangile de Marc que les spécialistes expliquent en nous disant que toute la fin du livre, qui commence ici, a sans doute été rajoutée plus tard en reprenant et résumant les récits des autres évangiles). Avec cette apparition, la foi et le témoignage progressent, car cette fois, loin de s’enfuir, Marie-Madeleine va effectivement annoncer aux disciples que Jésus est vivant. Mais on ne la croit pas.

            Puis il se passe la même chose avec les deux disciples « qui étaient en chemin ». Ceux d’Emmaüs ? Chez Luc, à leur retour, on les croit et leur récit rejoint d’autres récits d’apparitions qui suscitent la foi. Ici, on ne les croit pas non plus.

            Quand Jésus n’apparaît pas lui-même, ça provoque la peur ; quand il apparaît lui-même mais, si l’on ose dire, à des « seconds couteaux », ça ne convainc pas !

            Il faut, comme dit le texte, « enfin » que Jésus se manifeste aux onze eux-mêmes pour qu’ils finissent par croire. Et ils reçoivent la même mission que les autres : aller proclamer l’Evangile. Et cette fois, nous dira le dernier verset de l’Evangile, ça va marcher : « Quant à eux ils s’en allèrent proclamer partout l’Evangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. » (Mc 16, 20)

            Quelle patience, Seigneur !

            Parfois, nous aurions envie de penser que les premiers témoins ont eu la chance de voir Jésus ressuscité, ou de recevoir le témoignage direct de ceux qui l’ont vu et dont ça a changé la vie. Or, les quatre évangiles, s’ils rapportent des récits très différents des apparitions de Jésus ressuscité, soulignent tous, chacun à sa manière, que les premiers témoins ont souvent eux-mêmes douté et surtout n’ont jamais été crus du premier coup.

            Est-ce rassurant ? En tout cas, ça nous met en bonne compagnie, nous que le Seigneur tente toujours, avec plus ou moins de succès, de ramener à la foi.

            A notre sujet, peut-être a-t-il déjà dit « enfin », peut-être le dira-t-il bientôt, ou un jour, comme le père miséricordieux qui n’avait pas cessé d’attendre son fils perdu, avec patience, avec persévérance, et dans l’espérance.

Prions

Nous te confions Seigneur tous ceux qui n’ont pas rencontré la foi, ou qui, pour des raisons souvent douloureuses, s’en sont éloignés.
Donne-nous d’être auprès d’eux d’authentiques témoins de ton amour !
Fais grandir en nous la foi !

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *