Prière du jour – dimanche 17 mai

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 14, 15-21)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.
Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous.
D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous.
Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

Dans l’Évangile de ce jour, Jésus nous fait trois promesses : celle de l’Esprit Saint, celle de sa présence et celle de sa vie. Il encadre ces trois promesses de la promesse de l’amour, qui surpasse les trois autres.

En nous faisant don du Saint-Esprit, Dieu œuvre en nous. Son Esprit nous fait connaître le Christ ressuscité, il nous fait discerner sa présence et suscite en nous la foi. Ainsi, la foi est l’œuvre de Dieu en nous. Nous sommes invités à vivre pleinement et librement de la foi. La foi, c’est voir le Christ vivant dans notre vie, c’est lier notre vie à la sienne. Jésus dit aux disciples : « vous me verrez parce que je vis et que vous vivrez aussi ». Jésus nous offre ainsi une vie nouvelle, liée à lui-même et à Dieu. Il pousse même ce lien jusqu’au bout, en rendant réciproque la relation qu’il établit avec nous : « vous êtes en moi et moi en vous ». Jésus se place en nous, et réciproquement, il nous place en lui.

Aimer Jésus, c’est à la fois vivre dans la foi en lui et aussi observer son enseignement, notamment le nouveau commandement : « Aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » (Jn 13, 34)

En témoignant de notre amour en Jésus-Christ et de notre amour envers les autres, nous sommes assurés d’être aimés à la fois de Jésus-Christ et de Dieu, son Père et notre Père. Finalement, Jésus nous fait la plus belle promesse qui puisse exister : celle de l’amour divin.

Que l’Esprit que nous recevrons à nouveau le jour de Pentecôte, nous aide à construire au jour le jour un monde plus humain et plus fraternel.

Prions

Dieu tout-puissant, accorde-nous, en ces jours de fête, de célébrer avec ferveur le Christ ressuscité : que le mystère de Pâques dont nous faisons mémoire reste présent dans notre vie et la transforme. Amen.

Chantons avec la chorale Alléluia, les chantres et les musiciens

Prière universelle proposée par des paroissiens de Montrouge

R/ Seigneur donne nous ton Esprit pour bâtir ton royaume

  1. Les apôtres ont envoyé Pierre et Jean à Samarie. Dès leur arrivée, ces deux ont imposé les mains sur les samaritains et ils ont reçu l’Esprit Saint. Aujourd’hui, au nom de tous les baptisés, les confirmés, nous demandons à Dieu que son Esprit soit sur nous et sur toute l’Église, pour que la joie et la paix se répandent dans toutes les communautés humaines en cette période de dé-confinement progressif. Seigneur, nous te prions.
  2. Le psalmiste invite tout homme à venir et à voir les hauts faits de Dieu. En ce mois de mai, le pape François nous invite à regarder les bienfaits réalisés par les diacres et surtout à prier pour eux, qu’ils soient toujours fidèles à leur charisme au service de la Parole et à celui des pauvres, et qu’ils soient signes stimulants pour toute l’Église. Seigneur, écoute-nous.
  3. St Pierre a conseillé de consentir à la souffrance en faisant du bien selon la volonté de Dieu, au lieu de faire du mal. Prions pour ceux qui cherchent à reconstruire la société humaine après les désastres causés par la pandémie. Prions le Seigneur.
  4. Jésus Ressuscité, avant de rejoindre Dieu, le Père, a demandé le Défenseur pour nous. Que cet Esprit nous aide à vivre avec notre entourage, tel qu’il est, sans appréhension, sans jugement et avec libéralité, afin que les souffrances du confinement soient retirées du cœur de l’homme grâce notamment à l’amitié et à la fraternité qui émanent des baptisés. Seigneur, nous te prions.

Déposez votre intention de prière en commentaire

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *