Prière du jour – vendredi 17 avril

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 21, 1-14)

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit :
« Je m’en vais à la pêche. »
Ils lui répondent :
« Nous aussi, nous allons avec toi. »
Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus leur dit :
« Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? »
Ils lui répondirent :
« Non. »
Il leur dit :
« Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. »
Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre :
« C’est le Seigneur ! »
Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.
Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit :
« Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois.
Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus leur dit alors :
« Venez manger. »
Aucun des disciples n’osait lui demander :
« Qui es-tu ? »
Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.

C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.

Ce récit ne se limite pas à la seule pêche miraculeuse qui annonce la future mission d’évangélisateurs des apôtres. Il invite aussi à jeter un bref regard sur certains aspects de la vie chrétienne. C’est dans ce sens que je vous invite aujourd’hui à le lire.

En ces temps de confinement pour la plupart, d’incertitude et de désarroi, dans la vie personnelle ou familiale, où l’on ressent un certain flottement dans l’esprit, où l’inaction peut nous désagréger, n’avons-nous pas l’impression de nous retrouver les mains vides lorsque nous allons « pêcher » dans notre vie à la recherche de ce qui peut nous rendre heureux ? Le filet de notre vie rapporte bien des besoins. Quels sont ceux que le Christ peut habiter ? Besoins de parler, d’être écouté, de réconforter, de pardonner, d’être réconforté, d’être pardonné, d’aimer et d’être aimé, etc.

    Le Ressuscité a demandé aux apôtres de retourner pêcher, avec l’ordre de jeter le filet à droite de la barque. La réponse a sans doute exigé de leur part beaucoup de confiance. Mais c’est là qu’ils ont trouvé une grande quantité de poissons. Lorsque la vie nous paraît terne, décevante, insatisfaisante, ne se pourrait-il pas que le Ressuscité nous demande de revisiter ces situations, de jeter un nouveau regard sur notre quotidien, un regard un peu plus précis, un regard autre, le regard de la foi. C’est à l’aide de ce regard que l’on peut reconnaître les signes de la présence active du Ressuscité dans le déroulement de nos jours.

Prions

Ô Christ ressuscité, toi qui rejoins les disciples au cœur de leurs engagements, mais aussi de leurs peurs, de leurs angoisses et déceptions, nous te prions : à la suite du disciple bien-aimé qui  fait part aux autres de sa reconnaissance du Ressuscité en leur disant : « C’est le Seigneur », apprends-nous à partager les fruits que la foi nous fait produire.

Déposez votre intention de prière en commentaire

1 Comment
  • Jacqueline PSA Posted 17 avril 2020 17 h 23 min

    merci de ce message stimulant au milieu du flou dans lequel on risque de patauger! Seigneur aide nous à recommencer chaque jour comme eux

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *